Alban de Fraipont : “Le WaHFF, c'est le lien entre l’Histoire et le cinéma” - JAGGS
Alban de Fraipont : “Le WaHFF, c’est le lien entre l’Histoire et le cinéma”

Alban de Fraipont : “Le WaHFF, c'est le lien entre l’Histoire et le cinéma”

Le WaHFF, le festival où se donnent rendez-vous l’Histoire et le Cinéma.
Temps de lecture : 4 minutes

La ville de Waterloo accueille la 9ᵉ édition du Waterloo Historical Film Festival. Le WaHFF  se veut un festival de cinéma avec une thématique bien particulière : l’Histoire ! L’occasion de rassembler des films des quatre coins du monde qui relatent des faits historiques avec plus ou moins d’acuité.   

En plus des projections de films, le festival met en place tout un programme d’activités dédiées à la célébration du Cinéma et de l’Histoire.

L’occasion rêvée pour le JAGGS Mag de partir à la rencontre d’Alban de Fraipont, directeur du festival depuis 2019. 

Franchement, en quoi le WaHFF se différencie-t-il des autres festivals ?

Le WaHFF a une thématique précise : les films historiques. Dans le monde du cinéma, il y a des festivals à thématique précise (comédie, films policiers…), puis il y a des festivals plus généralistes. 

La thématique historique est finalement assez peu représentée. Et c’est là que le WaHFF intervient ! En plus, je pense que la ville de Waterloo a une certaine légitimité par rapport à cette dimension historique. 

Dans ce sens, le WaHFF est littéralement le carrefour entre le cinéma et l’histoire.

Et à quoi peut-on s'attendre dans cette édition du festival post-covid ?

La colonne vertébrale de toute édition de notre festival est, évidemment, les films que l’on va passer. 

Le rôle d’un festival comme le nôtre est de célébrer un cinéma auquel notre public ne va pas spécialement avoir accès en dehors du festival. On essaye de me démontrer que cette thématique amène à des films très variés : on a des films de guerre, des biopics, on a même des films un peu plus légers et des comédies. Donc on peut s’attendre à une sélection de films de fiction, de films documentaires, en compétition ou hors compétition, qui viennent des quatre coins du monde, qui sont très diversifiés, mais qui sont toujours de grande qualité

À côté de ça, le principe d’un festival comme le nôtre, c’est aussi de célébrer le cinéma et l’Histoire à travers d’autres événements. 

Pendant quatre jours la ville de Waterloo et les environs vont s’animer au rythme du cinéma et de l’Histoire. On aura, par exemple, un concert de musiques de films, on a des activités pour enfants au Dernier GQ de Napoléon. 

On a aussi des rencontres avec des personnalités du cinéma et de l’Histoire. Par exemple, un grand débat entre le scénariste de Monsieur N, qui a fait un peu la controverse parmi les amateurs d’Histoire (parce que, évidemment, comme tout scénariste, il a pris quelques libertés) et, justement, un historien vraiment spécialisé sur cette période. On pense que le débat va être très sympa et animé. 

On espère quand même que les deux protagonistes vont en sortir indemnes !

En toute honnêteté, si vous deviez choisir une séance, ce serait laquelle ? Monsieur N avec le débat, justement ?

Il y a celle-ci, en effet, mais c’est difficile d’y répondre. Premièrement, parce qu’on a fait la sélection des films et donc, chaque film que vous pouvez voir au WaHFF, a été sélectionné par nos soins. 

Si je n’en sélectionne qu’un ou deux, ça donne l’impression que les autres ne sont pas bons… Ce n’est pas le cas ! Mais on a, évidemment, cette séance autour de Monsieur N. C’est plus une rétrospective autour d’un film ancien, mais dont le débat, je pense, va être passionnant. On a nos films d’ouverture et de clôture qui sont quand-même des avant-premières de films assez attendus. 

En avant-première, il y a Illusions perdues de Xavier Giannoli qui est une magnifique adaptation de Balzac. En clôture, c’est peut-être un peu plus léger : on a le biopic de Céline Dion : Aline de Valérie Lemercier. Et entre les deux, on a certains films d’auteur, on a certains films plus “grand public”, mais chacun est vraiment une perle dans son genre.

Cette année, le prix des meilleurs Costumes et Décors sera remis par JAGGS. Est-ce que vous avez, de votre côté, une préférence pour un film dans cette catégorie ?

Ah, ça je laisse le soin à JAGGS de s’exprimer ! J’imagine que vous en avez une de votre côté… 

Pour ma part, ce n’est pas mon expertise principale. Comme amateur de films d’historiques, en ce qui concerne les décors et costumes, on est toujours plus impressionnés par les films d’époque, en costumes… Donc, notamment, peut-être Illusions Perdues, notre film d’ouverture, parce que ça se passe au 19ᵉ siècle et que c’est donc assez grandiose. 

On a des films qui parlent de l’histoire plus contemporaine et là, évidemment, on est moins impressionnés parce que ça nous paraît plus naturel. Mais on a reconstitué aussi les années 70 avec le film Azor et faire en sorte que ce soit vraiment très crédible, moi, ça m’impressionne aussi toujours ! C’est peut-être aussi un domaine où, comme on dit parfois pour les effets spéciaux, les films où ça se remarque le moins c’est peut-être ceux qui ont le plus réussi leur pari

Ça parait tellement naturel de se retrouver à cette époque qu’on ne fait pas tellement d’attention, mais en fait, chaque costume évoque son époque.

Une recommandation pour ceux qui ne sont pas habitués à la thématique ?

À nouveau, difficile de choisir, mais dans les plus “grand public” je vais en pointer deux ou trois. 

Il y a Illusions perdues en ouverture. Il y a Hotel Coppelia en compétition. Et hors compétition, il y a Dawn of war qui est un thriller d’espionnage. Mais j’encourage aussi les gens à découvrir d’autres films qui parfois sont moins dans les codes “grand public” actuels, mais une fois qu’on s’y intéresse, on se rend compte qu’ils ont beaucoup à nous offrir aussi. 

En tout cas, je pense qu’il n’y a aucun film du WaHFF où je pourrais dire que les gens vont s’embêter.

Et tiens, pour vous, c'est quoi la définition du Gentleman ?

Un bon gentleman, je pense que c’est d’une part, le style, mais aussi, principalement l’attitude : le fait d’être respectueux des autres, la politesse, certains codes qui peuvent, peut-être, être passéistes, mais qui témoignent encore d’un certain respect pour l’autre. 

Mais aussi ce qu’il y a derrière, c’est-à-dire, s’intéresser à l’autre, le respecter pour ce qu’il est. Je pense que ça, c’est un vrai gentleman et quand c’est accompagné de style, évidemment, c’est toujours un plus !

Rendez-vous au WaHFF !

Cinéma et Histoire sont donc à l’honneur du 14 au 17 octobre 2021 dans la Cité du Lion. 

De notre côté, on est ravis de remettre le Clion JAGGS des Meilleurs Costumes et Décors dans cette édition, mais aussi, et principalement, de soutenir la culture et les initiatives locales !

Toutes les informations sont disponibles sur www.wahff.be

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le !

Envie de lire plus d'articles ?

E-SHOP

Recevez les derniers articles du JAGGS Mag !
Les meilleurs articles du JAGGS Mag en exclusivité dans votre boîte mail.

Notre site utilise des cookies, même quand ce n’est pas l’heure du thé, pour vous garantir une expérience des plus agréables sur notre site.

Panier
  • Aucun produit dans le panier.