La grande histoire de la cravate

Histoire de noeud(s)
Temps de lecture : 3 minutes
Publié le 21 février 2023
Histoire et origines de la cravate

La cravate, qu’on le veuille ou non, c’est un incontournable de tout vestiaire masculin qui se respecte. 

Accessoire quasi indispensable dans certains cadres formels ou professionnels, elle a intégré le paysage de la mode masculine depuis bien longtemps. Mais connaissez-vous son histoire ? 

C’est parti, on remonte aux origines de la cravate !

Une cravate croate : des origines militaires

Le terme « cravate » provient d’une déformation du mot croate « Hrvat » qui veut tout simplement dire… « croate ». 

Même si, en réalité, des bandes de tissu se nouant autour du cou se retrouvent dans le monde entier et prennent des formes très diverses, ce sont bien les régiments de hussards croates de Louis XIV qui portent les premiers ce vêtement durant la guerre de trente ans.

Un vêtement qui n’a donc pas été inventé en Croatie, mais que les Croates ont bien été les premiers à porter ! 

Vous suivez toujours ?

En revanche, la cravate des cavaliers et soldats croates du XVIIe siècle ressemblait plus à un foulard qu’à la conception actuelle de la cravate moderne. Elle avait en effet comme vocation de protéger du froid !

Et en Croatie, la cravate, on la trouve sous toutes les formes !

À Dubrovnik, on trouve de nombreuses boutiques de cet accessoire… plutôt dédiées aux touristes, mais qui sont la preuve de cet héritage bien croate.

La Croatie fut d’ailleurs la première à célébrer la journée mondiale de la cravate le 18 octobre, sous l’impulsion de l’Academia Cravatica

Une institution qui a pour but de promouvoir l’héritage croate de la cravate. Ça ne s’invente pas…

La grande famille de la cravate : fraise, jabot et noeud papillon

Parmi les accessoires cousins ou ancêtres de la cravate, on compte bien entendu l’écharpe, la fraise, le jabot, la lavallière et, bien entendu, le nœud papillon.

Si le jabot (ne parlons même pas de la fraise) est un accessoire du passé, la lavallière est encore parfois portée.

De manière intéressante et plutôt équivoque, le jabot et la lavallière peuvent parfois porter tous les deux le nom de “cravat” en anglais.

Mais la seule à avoir véritablement subsister, c’est la cravate “moderne”. 

La cravate moderne, vers un accessoire de mode

Au cours du XIXe siècle, la cravate se “simplifie” pour ressembler finalement à ce que nous connaissons aujourd’hui.

La raison en est simple : tous ces accessoires de mode, se portant autour du cou, devaient être noués de manière extrêmement complexe. Beaucoup trop complexe pour la société industrielle naissante en recherche d’efficacité !

On commence donc à créer les versions simplifiées que sont la cravate moderne, mais aussi la lavallière pour homme qu’on désigne sous le nom de « Cravate Ascot » et bien sûr le nœud papillon (quoique celui-ci ne soit pas vraiment si simplifié).

Les nœuds papillon et lavallières « modernes » Ascot étant tous deux des dérivations de la cravate apparues au XIXe siècle.

Si le nœud papillon reste tout de même d’usage limité, la cravate, elle, devient au cours du XIXe siècle et XXe siècle un accessoire incontournable.

Durant son existence, la cravate moderne connaît de nombreuses variations de tailles et de formats où on la voit s’allonger ou se raccourcir, s’étirer ou s’amincir, en fonction de la cyclicité perpétuelle de la mode. 

Origines de la cravate
Nouer une cravate : le nouveau punk

La disparition progressive de la cravate

C’est avec l’influence progressive du mouvement de mai 68 et de la disparition des habits formels dans les années 70 et 80 qu’elle disparaît presque totalement de l’espace public non-professionnel et non formel.

Ce phénomène généralisé dans le vestiaire masculin est très soudain et voit la disparition presque totale de toute forme d’ornement autour du cou.

Si elle revient au cours des années, en 2022, force est de constater que beaucoup de gens la boudent encore… même si elle semble retrouver une place un peu plus noble dans certains dressings. Et oui, nouer une cravate, c’est même un peu le nouveau punk !

Portez la cravate… et prenez-y du plaisir !

Signe d’élégance certain, la cravate n’est pas qu’un héritage du passé à porter en entreprise, c’est aussi un accessoire avec lequel vous pouvez vous amuser !

Plutôt que de la porter par contrainte, jouez avec ses codes, ses couleurs et ses matières.

Et si vous avez du mal à la nouer, on vous invite à consulter notre article sur le nœud de cravate simple !

Facebook
LinkedIn
Twitter
Pinterest

Notre savoir-faire

Ajoutez un peu de JAGGSSTYLE à votre tenue !

Rencontrez-nous !

Venez nous voir en boutique pour découvrir le #JAGGSSTYLE. Retrouvez nos boutiques en Belgique, mais aussi en France.

Logo JAGGS noir

Vous êtes à la recherche d'un peu
de #JAGGSSTYLE ?

Rechercher
Generic filters

réductions
renversantes

Pendant 48h profitez de 50% sur notre
e-shop avec le code oufti