Le guide ultime de la flanelle
Étoffe de gentleman
Temps de lecture : 8 minutes
Publié le 26 janvier 2022
JAGGS-chemise-en-flanelle-sur-mesure-Belgique

Vous n’êtes pas sans savoir que la flanelle est un tissu réputé pour sa chaleur, sa douceur et sa légèreté. 

Utilisé depuis des siècles, ce tissu reste cependant un mystère pour beaucoup d’entre vous : composition, origines, entretien, utilisation…

On s’est dit que c’était une bonne occasion pour vous créer le guide ultime de la flanelle. Du moins, on a essayé.

La flanelle : une étoffe douce au toucher qui tient (bien) chaud

Tout d’abord, sachez que la flanelle n’est pas une matière première.

C’est une étoffe obtenue après un tissage et un traitement particuliers. Originellement composée en laine, on la trouve aujourd’hui aussi – et principalement – en coton.

Caractérisée par sa douceur au toucher, la flanelle a un aspect feutré et duveté bien particulier. Et le plus gros atout de la flanelle, c’est évidemment le fait qu’elle combine légèreté et maintien de la chaleur !

Ce qui en fait un tissu assez polyvalent : elle est autant utilisée pour des vêtements que pour du linge de maison. 

Et elle constitue une matière bien spécifique chez les tailleurs masculins pour la réalisation d’accessoires et la confection de chemises ou de costumes.

JAGGS-blazer-flanelle
JAGGS-flanelle-Costume-2-pieces-croise

L'Histoire de la flanelle : d'un tissu rustique et pratique aux costumes trois pièces élégants

La flanelle trouve son origine outre-Manche. Il n’est, en effet, pas difficile à concevoir que nos voisins britanniques ont besoin de vêtements qui tiennent chaud !

Difficile à situer clairement sur une ligne du temps, il semblerait que la première étoffe de flanelle fut fabriquée en laine au Pays de Galles au XVIe siècle.

Le mot « flanelle » provient du gallois « gwalen » qui signifie laine. Tout simplement. 

Attention, “flanalette” n’est pas une manière cool de nommer la flanelle ! En fait, c’est une traduction erronée de l’anglais “flannelette” qui fait référence exclusivement à la flanelle de coton. À ne pas confondre, donc !

La flanelle s’est ensuite répandue en France au XVIIe siècle, puis en Allemagne au XIXe siècle. La principale vocation de ce tissu à cette époque est plutôt évidente : contrer les basses températures dans les maisons, notamment sous forme de couvertures. 

La durabilité, le côté isotherme et la légèreté du tissu ont été remarquées par les personnes qui travaillaient en extérieur comme les agriculteurs et les bûcherons, par exemple. En toute logique, la popularité de la flanelle pour les vestes, chemises et sous-vêtements s’est rapidement intensifiée parmi la classe ouvrière !

Au XXe siècle, de nouvelles applications sont apparues : des ceintures médicinales contre le refroidissement des lombaires à la chemise de l’uniforme des soldats de la Première Guerre Mondiale.

C’est aussi au XXe siècle que les costumes en flanelle font leur apparition. De quoi mêler élégance et résistance au froid. 

Ce n’est que lorsque le tissu a été introduit en Amérique du Nord que la laine de mouton a été remplacée par le coton ou mélangée avec d’autres matières comme de la soie, du cachemire ou encore, des matières synthétiques.

Les 4 piliers de la flanelle : matière, filage, tissage et apprêt

Il y a quatre aspects à tenir en compte quand on parle de la confection de la flanelle : la matière, le filage, le tissage et l’apprêt. Allez, c’est parti !

JAGGS-laine-mouton-merinos
La matière
Originellement, la flanelle était composée uniquement de laine de mouton. Mais, comme expliqué précédemment, le coton a petit à petit pris sa place dans la composition de la flanelle.

Rien d'étonnant au vu de leurs ressemblances physiques et fonctionnelles. Même s'il y a quand-même quelques différences caractéristiques.

Les flanelles proposées chez JAGGS sont presque exclusivement des flanelles en laine de mouton. C’est d’ailleurs la seule flanelle que vous trouverez chez un tailleur digne de ce nom !
JAGGS-laine-mouton-merinos
JAGGS-flanelle-filage-cardage-peignage
Le filage
Une fois la matière première choisie et lavée, c’est le moment du démêlage et du filage, ce qui va déterminer le type de fibres.

La laine - ou le coton - est alors peignée ou cardée.

Lors du peignage, seules les longues fibres sont conservées. En résulte un fil avec peu d’irrégularités qui permet ensuite des dessins minutieux et concis.

Le cardage, de son côté, garde surtout les fibres courtes. Son tissage est donc de facto un poil plus anarchique et donne avec un aspect légèrement hirsute. La laine cardée n’est pas nécessairement différente à la vue, mais bien au toucher : un rendu encore plus duveteux !

Fun fact : l’origine du cardage provient d’un constat naturel ! La laine des moutons qui se frottait contre les chardons devenait plus duveteuse. Le chardon appelé “cardère” a donc donné son nom au processus ! Non, vous ne rêvez pas, vous venez d’apprendre ça !
JAGGS-flanelle-filage-cardage-peignage
JAGGS-flanelle-tissage-serge
Le tissage
Il existe deux tissages principaux : l'armure en toile ou sergé.

La toile est le type d’armure le plus simple. Dans cette structure, le fil de chaîne et le fil de trame s’alternent, l'un au-dessus de l’autre à chaque fois. La simplicité de ce motif permet de produire des tissus solides et durables.

La serge, quant à elle, est une armure moins simple, mais aussi à la base du tissage traditionnel. Le fil de trame passe sur plusieurs fils de chaîne. À chaque passage, la séquence est décalée d’un fil ce qui crée un effet visuel à lignes obliques.

Ici rien de nouveau, ce sont les deux types de tissages principaux pour une laine de costume. Les flanelles sont souvent sergées.
JAGGS-flanelle-tissage-serge
JAGGS-flanelle-appret-foulage-grattage-laine-coton
L’apprêt
La laine peut subir deux types d’apprêt pour sa finition : le foulage et le grattage.

Le foulage presse la laine et la rend donc plus rigide et ferme. C’est l’opération utilisée pour le feutrage.

Le grattage consiste à dresser les fibres en surface pour rendre le tissu plus duveteux et pelucheux.

La flanelle de laine est souvent finie avec un léger foulage. La flanelle en coton, elle, est généralement grattée.
JAGGS-flanelle-appret-foulage-grattage-laine-coton

Flanelle en coton ou flanelle en laine ?

Vous le savez, la flanelle est douce et légère. Mais elle est bien plus que ça !

Ses propriétés peuvent évidemment légèrement varier en fonction de sa composition et de l’apprêt.

De manière générale, la flanelle est un tissu peu froissable. C’est grâce au foulage qui rend le tissu plus raide et résistant. Un vrai must pour des vêtements qui restent impeccables au fil de la journée. Bon après, c’est toujours la même chose, si vous gardez votre veste en voiture, elle sera froissée dans le dos !

La laine est de nature hydrophobe. Un tissu bien tissé à partir de laine peut donc donner une flanelle proche de l’imperméabilité ! Le coton, par contre, a plutôt tendance à absorber l’eau. !

Face au froid, la flanelle permet de maintenir la chaleur de manière plus ou moins efficace en fonction de la composition et l’apprêt. C’est ce qu’on appelle l’isothermie.

Le tissu absorbe la sueur et l’évacue lentement par évaporation. Un peu comme votre épiderme. Cela aide à réguler la température corporelle.

Les caractéristiques physiques de la laine favorisent l’évacuation de l’eau bien mieux que le coton, qui, en plus, est hydrophile. Le coton se sature plus facilement en eau, réduisant son côté isolant. 

Une autre différence majeure entre la flanelle en laine et la flanelle en coton, c’est le tarif : celle en laine est plus chère que le coton, tout simplement au vu du prix de la matière première ! Même si, récemment, le prix du coton a flambé…

JAGGS sur-mesure guide flanelle laine coton
JAGGS-manteau-flanelle

Des vêtements en flanelle : élégance et praticité

Aujourd’hui, la flanelle a une place de choix dans l’univers de l’habillement

Quand on pense à la flanelle, on pense forcément à la chemise à carreaux – dite de bûcheron – ou au costume en flanelle de style british.

Mais la flanelle se décline à toutes les sauces : manteau, pull, gilet… 

On utilise généralement la flanelle en coton pour les tissus qui sont en contact direct avec la peau, car elle est hypoallergénique : pyjama, chemises et draps, par exemple. 

A contrario, on utilise plutôt la flanelle en laine pour tout ce qui est costumes et accessoires masculins. Elle apporte rigidité avec un tombé souvent parfait, mais surtout beaucoup d’élégance dans la texture de la matière. De quoi rester chaud et élégant pendant les mois les plus froids !

Enfin, la flanelle ne s’utilise pas uniquement “pure”. Elle se mélange fréquemment avec d’autres tissus. Résultat ? Une étoffe qui combine les caractéristiques des différents tissus mélangés ! 

Par exemple, chez JAGGS nous avons l’habitude de proposer des costumes en flanelle de laine mélangée avec du cachemire (laine des chèvres cachemire).  Des costumes en laine 100%, donc, mais qui combinent la résistance de flanelle au côté soyeux du cachemire. 

La flanelle peut aussi être mélangée avec de la soie pour créer un tissu plus “brillant”, par exemple. Bref, il y a de nombreuses combinaisons qui donnent des textures et des touchers différents !

 À vous de voir ce qui vous correspond.

002-quote

Vu qu’il s’agit d’un tissu à fibres grattées ou foulées, le frottement va user plus rapidement le tissu. En gros, cela veut dire que la flanelle n’est pas nécessairement le meilleur choix pour un pantalon si on va toujours à vélo au travail ! À moins de vouloir en changer régulièrement…

002-quote

Guillaume – Tailleur

GUILLAUME KESSEN JAGGS

Quels motifs choisir pour vos costumes et chemises en flanelle ?

À peu de choses près, tout est possible !

Mais on vous fait un petit tour d’horizon de ce qui se fait de plus élégant en la matière :

  • Le plus basique est celui mal nommé « couleur flanelle ». En fait, le grattage génère un effet visuel chiné qui lui donne de la profondeur puisque différentes nuances sont visibles en même temps.
  • Les micro-motifs : ils apparaissent lorsque des fibres de couleurs différentes s’alternent dans le tissage en toile.
  • Le pied de poule quant à lui est un motif qui s’obtient par le tissage sergé.
  • Le motif prince de galles est des plus utilisés en flanelle. Un style naturellement british et chic ! Des lignes verticales et horizontales forment des grands carrés.
  • Le même principe est à la base de la chemise à carreaux en flanelle, aussi appelée chemise « bûcheron » mise à la mode par le mouvement grunge dans les années 90 et qui revient chaque automne !
  • Le tartan – des kilts écossais, par exemple – est un motif ! Et non pas un tissu… 
JAGGS-chemise-en-flanelle-sur-mesure-Belgique

Comment entretenir vos vêtements en flanelle ?

La flanelle en coton est assez facile à laver : hop, à la machine !  Mais attention, en programme doux et à 30° maximum ! 

JAMAIS de sèche-linge… sauf si vous voulez donner vos vêtements à votre petit frère !

Pour le repassage, privilégiez une température basse pour éviter les catastrophes. 

Les vêtements en laine, eux, sont un peu plus délicats. On vous conseille – vivement – de les confier à un pressing !

Et rappelez-vous qu’un costume ne doit jamais être lavé à l’excès ! Et cette vérité est d’autant plus d’application pour un costume en flanelle : il perd ses fibres avec le frottement.

Confectionnez vos vêtements en flanelle sur-mesure !

Venez tester cette merveilleuse étoffe qu’est la flanelle grâce à une confection sur-mesure !

Demandez un rendez-vous avec l’un de nos tailleurs pour confectionner vos chemises et costumes en flanelle. Franchissez le pas et vous nous direz merci ensuite !

Facebook
LinkedIn
Telegram
Twitter
Pinterest

Notre savoir-faire

Ajoutez un peu de JAGGSSTYLE à votre tenue !

Rencontrez-nous !

Venez nous voir en boutique pour découvrir le #JAGGSSTYLE. Retrouvez nos boutiques en Belgique, mais aussi en France.

  • Aucun produit dans votre panier
Logo JAGGS noir

Vous êtes à la recherche d'un peu
de #JAGGSSTYLE ?

Rechercher
Generic filters