Nightmare Alley : focus sur les costumes vintage de Bradley Cooper

Costumes vintage des 40's
Temps de lecture : 4 minutes

Si Nightmare Alley ne nous a globalement pas séduit, le travail effectué par Luis Sequeira sur l’ensemble des costumes est tout simplement remarquable. Et élégant. 

Déjà partenaire de Guillermo del Toro sur La Forme de l’Eau, le costumier a une nouvelle fois réussi l’impossible : ressusciter avec précision les tenues des années 40 tout en leur apportant une dimension narrative, devenant de véritables traits de personnalité des différents protagonistes. 

Et si on parlait de l’élégance de Bradley Cooper aka Stanton Carlisle ?

Deux salles, deux ambiances : des costumes qui s'adaptent aux personnages et aux décors

Dans Nightmare Alley, il y a globalement deux environnements qui se succèdent : le monde étrange de la foire itinérante, du “freaks show”, et le monde de la haute société citadine. 

Deux univers aux accents vestimentaires antinomiques

Luis Sequeira explique dans L’Officiel  “Il y a deux mondes différents et deux palettes différentes. Dans le carnaval, tout était usé, dans des tons chauds, avec des taches de nicotine et de sépia – il n’y avait rien de frais et de neuf dans ce monde. Pour ce qui est du style, je regardais en arrière. Nous sommes en 1939, mais je cherchais des notes de style de l’ère post-dépression. Nous étions dans des zones rurales et je voulais donc que le carnaval ait cette qualité de décalage temporel, afin de préparer le terrain pour cet autre monde, lorsque nous avons déménagé en ville et que tout était brillant, frais et monochrome, avec de l’argent et de l’or, tout poli.” 

Et Stanton est probablement le personnage qui opère la plus grande transformation vestimentaire au fur et à mesure que son personnage évolue. Alors que tous ses vêtements sont usés et trop amples pendant la première partie du film, son vestiaire intègre un look “nouveau riche” lorsqu’il débarque en ville. 

À mesure que sa confiance augmentait, nous sommes allés un peu plus loin dans l’ajustement avec quelques objets qu’il achetait d’occasion – encore vieux, un peu plus définis mais jetés. Nous avons souvent dit qu’il avait probablement brûlé tout ce qui venait de la fête foraine, parce qu’il ne voulait pas de traces de cela dans sa nouvelle vie. Et avec ça, c’était un tailleur impeccable. Nous avions la chance d’avoir des costumes de 1939 émis par le gouvernement britannique, dont les étiquettes étaient encore intactes, et j’ai pu les utiliser comme modèles pour fabriquer ses costumes. Les reproductions modernes en perdent les éléments les plus fins, mais nous avons réussi à obtenir des proportions très harmonieuses.” explique encore Sequeira à l’Officiel

Les costumes de Nightmare Alley
© 20th Century Studios all rights reserved. property of searchlight pictures.

La foire itinérante : un look désincarné et usé

Au sein de la foire itinérante, Stanton n’arbore donc pas vraiment le style le plus élégant. Son vestiaire est très limité et il porte des vêtements usés – voire très usés. 

Ses vêtements ne sont jamais ajustés et encore moins accordés. Les textures lourdes primes et présent sur le personnage, l’écrasant totalement. Il subit sa garde-robe, comme il subit son sort. 

Quelques rares détails stylistiques méritent tout de même le détour, à l’instar d’un cardigan ou de son fidèle chapeau Fedora – un des seuls détails qu’il conserve d’ailleurs à la ville. 

Bref, pour l’élégance, ce n’est pas ici que ça se passe !

La tenue white tie : le basculement du personnage

Une tenue en particulier symbolise le basculement de Stanton du monde de la foire itinérante à son statut de citadin émérite : son costume white tie lors de l’escroquerie au “Copa”. 

C’est également le moment de sa rencontre électrique avec Cate Blanchett, sa future complice. 

En spectacle – littéralement – pour rouler un public de la haute société, Stanton n’a d’autre choix que de se faire passer comme tel. Le white tie va donc l’aider à se camoufler, à dissimuler ses origines et à se faire passer pour l’un de leurs pairs. 

Le choix du white tie est peut-être osé – il est généralement destiné à des profils liés à l’aristocratie – mais il envoie un message certain. 

Avec sa veste queue de pie, son veston blanc, sa chemise à col cassé et son noeud papillon blanc, il force sa venue dans le formel, dans un monde qui n’est pas le sien. 

Un moment qui cristallise son passage du côté obscur… 

Les costumes de Nightmare Alley
© 20th Century Studios all rights reserved. property of searchlight pictures.

Nouveau riche : tenues sartoriales et costumes ajustés

La deuxième partie du film se déroule donc dans la “Haute Société” des 40’s. 

Stanton a revu totalement sa garde-robe : désormais, il fait place aux tissus luxuriants (velours, satin, soie), aux costumes croisés et aux cravates à motifs Art déco. Même si on apprécie moyennement cette formule galvaudée, on peut le dire, il est “à la mode”. 

Et ce n’est pas son Trench coat qui nous dira le contraire.

Vous êtes ce que vous portez !

On l’a déjà expliqué à plusieurs reprises : vous êtes ce que vous portez ! Et les personnages des films sont la quintessence de ce mantra. 

Pour Stanton, son vestiaire évolue avec son personnage, s’adaptant à ce qu’il devient. Ou du moins à ce qu’il veut devenir. 

En résumé : n’essayez pas de vous inventer un look ! Choisissez des vêtements qui conviennent à la personne que vous êtes vraiment. 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le !

Envie de lire plus d'articles ?

E-SHOP

  • Aucun produit dans votre panier
gif cookies

Notre site utilise des cookies, même quand ce n’est pas l’heure du thé, pour vous garantir une expérience des plus agréables sur notre site.