Spielberg ressuscite mélodieusement la légende West Side Story [Critique]
L'héritage de la comédie musicale.
Temps de lecture : 5 minutes
Publié le 6 décembre 2021
West Side Story critique

LA NOTE DE LA JAGGS TEAM :

GLOBALE

4/5

COSTUMES

5/5

Un remake de West Side Story ? Sur papier, ça semble audacieux. Voire impétueux. 

Mais quand on sait que c’est l’enfant terrible d’Hollywood, Steven Spielberg lui-même, qui mène la danse, tout est possible !

Et le remake de la comédie musicale de Robert Wise, Jerome Robbins et Leonard Bernstein envoie du lourd ! Entre héritage respectueux et intentions politiques, romance impossible et chorégraphies virtuoses, West Side Story sait exactement sur quel pied danser. 

La version de Spielberg donne un vrai coup de vieux à la version de 1961… voire la surpasse !

Une reconstruction de West Side Story qui dépasse la version originale

Avec tout le talent qu’on lui connaît, Steven Spielberg s’attaque au monument de la culture populaire West Side Story. Un défi de taille !

Cette histoire classique de rivalité, aux affinités shakespeariennes, fait partie intégrante de l’héritage cinématographique hollywoodien et a une aura incroyable auprès de tout un chacun. Même ceux qui n’ont jamais vu West Side Story ont déjà aperçu des images, chantonné sur “I Feel Pretty” ou reconnu les sifflements caractéristiques des Jets. 

Et pour Spielberg, aucune raison de “moderniser” le conte, on garde les mêmes et on recommence (ou à peu près) : une romance impossible sur fond d’immigration dans le New-York de la fin des années 50… Un thème toujours d’actualité aujourd’hui !

Le metteur en scène s’arme donc des moyens techniques actuels, de son savoir-faire et de son sens de l’esthétique incomparable pour reconstruire West Side Story.

Sans opter pour le plan par plan, tel Gus Van Sant pour Psycho, Spielberg reprend l’essence du film pour le réinterpréter… et le sublimer avec beaucoup de génie. Il retranscrit naturellement l’émotion et la nostalgie de West Side Story

Car à notre égard, et c’est bien rare de pouvoir le dire, West Side Story 2021 a les épaules pour dépasser la version originale dans l’imaginaire collectif. 

Bravo, maestro !

WEST SIDE STORY de Steven Spielberg
© 2020 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved.
West Side Story critique du film de Steven Spielberg
© 2020 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved. Photo by Ramona Rosales.
© 2020 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved. Photo by Niko Tavernise.

West Side Story : une madeleine de Proust ressuscitée

On l’avoue, West Side Story c’est un peu l’une de nos madeleines de Proust cinématographiques. Nos attentes étaient évidemment très grandes. Et Spielberg a réussi à y répondre. 

La version 2021 est comme un “upgrade” de la version de West Side Story 1961 : on se laisse émouvoir par une histoire que l’on connaît déjà sur le bout des doigts, on prend plaisir à redécouvrir un univers fabuleux. Le visuel et une esthétique incroyable nous plongent dans les années 50 comme si nous y étions. 

Même l’alchimie entre les deux amants semble plus palpable et véritable (désolé Natalie Wood et Richard Beymer) : Ansel Elgort (la baby face de Baby Driver) cartonne en un Tony plus vrai que nature et Rachel Zegler (une passionnée de comédies musicales découverte… sur YouTube !) nous touche par sa fraicheur et sa naïveté qui collent totalement avec le rôle mythique de Maria. Et quel talent !

Il y a quelque chose de magique entre ces deux-là. 

Mention spéciale également à Anita (Ariana DeBose) et Riff (Mike Faist), qui pourraient bien se voir nommés aux Oscars. 

Et que serait West Side Story sans ses interludes musicaux ? Des chorégraphies réinventées dont les performances millimétrées sont extrêmement jouissives, que ce soit sur America, Tonight ou encore la mythique Dance at the Gym

Plus qu'un remake : un héritage

Créé à Broadway en 1957, on ne compte plus les innombrables reprises du spectacle musical West Side Story. Mais c’est sa première adaptation cinématographique, signée Robert Wise, Jerome Robbins et Leonard Bernstein, qui a définitivement marqué les esprits. 

Résultat ? Dix Oscars, dont un pour George Chakiris (Bernardo) et un pour Rita Moreno (Anita), première actrice hispanique à hériter de la si précieuse statuette dorée. 

Moreno assure d’ailleurs la transmission de l’héritage West Side Story dans le film de Steven Spielberg : elle y joue la tenancière d’une épicerie, un rôle inexistant dans la première version, et l’une des – rares – libertés que prend le scénario avec l’œuvre de 1961.

West Side Story 2021, plus qu’un hommage, est en effet un véritable héritage. Du film en tant que tel, mais également du cinéma hollywoodien classique dans toute sa splendeur. 

Le tout en gommant les “erreurs” de l’opus originel, propres au cinéma d’une certaine époque, comme avoir des personnages portoricains interprétés par des acteurs blancs, par exemple. 

Le gang des Sharks n’hésite d’ailleurs pas à mêler espagnol et anglais… sans sous-titres ou traduction !

West Side Story critique du film de Steven Spielberg
© 2020 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved. Photo by Niko Tavernise.
West Side Story critique
© 2020 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved.
Critique de West Side Story
© 2020 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved.
Critique de West Side Story
© 2020 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved.

Des décors et des costumes qui subliment l'histoire

Au-delà de l’interprétation et de la mise en scène, West Side Story peut compter sur la force des décors dénichés par Rob Striem et des costumes créés par Paul Tazewell !

Visuellement impactants de par leurs couleurs et la vie qu’ils insufflent à leurs personnages, les robes et costumes ne s’en tiennent pas à de la simple figuration. Ils se répondent à l’écran, opposent les Sharks et les Jets et témoignent d’un style des 50’s très réaliste. 

Les décors, eux, marquent par un mélange de simplicité et de structure. Chaque élément du décor est utile et sert la mise en scène. À l’instar de la scène dans l’escalier de secours, à la fenêtre de Maria. 

West Side Story entre dans la danse ce mercredi 8 décembre

West Side Story est sans conteste une comédie musicale de haut vol, colorée et maîtrisée de bout en bout par l’un des plus beaux conteurs de l’histoire du cinéma. 

À découvrir dès ce 8 décembre au cinéma, la version 2021 remplace (presque) la version originale, offrant une mise à jour pour les aficionados du film original et une découverte magique pour les néophytes. 

En avant la musique !

Facebook
LinkedIn
Telegram
Twitter
Pinterest

Notre savoir-faire

Ajoutez un peu de JAGGSSTYLE à votre tenue !

Rencontrez-nous !

Venez nous voir en boutique pour découvrir le #JAGGSSTYLE. Retrouvez nos boutiques en Belgique, mais aussi en France.

  • Aucun produit dans votre panier
Logo JAGGS noir

Vous êtes à la recherche d'un peu
de #JAGGSSTYLE ?

Rechercher
Generic filters