Scabal, des tissus luxueux à l’accent belge en toute discrétion

Scabal, c'est le luxe discret.
Temps de lecture : < 1 min

Scabal, c’est le luxe discret

La marque d’origine belge, est portée par les plus grands, de Barack Obama à Stromae en passant par Leonardo DiCaprio, Al Pacino et Michael Douglas. Pourtant, Scabal reste peu – voire pas – connue du grand public. 

Elle fait de cette pudeur une force, alliée d’une ferveur d’innovation pour se tailler une place de choix dans l’univers de l’élégance masculine. Tant ses tissus que son savoir-faire de tailleur jouissent d’une réputation inébranlable aux quatre coins du globe, séduisant les célébrités d’ici et d’ailleurs ainsi que les maisons de luxe. 

Aux côtés des célèbres – et davantage médiatisés – Delvaux, Neuhaus ou NATAN, Scabal fait partie intégrante du paysage du raffinement à la belge, même s’ils n’en font pas un argument de vente. Il serait dommage de passer à côté. 

Une marque de luxe made in Bruxelles à vocation internationale

Bruxelles, rue du Chantier. Au beau milieu de la capitale de l’Europe se dresse la maison-mère de Scabal, spécialiste des tissus de luxe et de la confection sur-mesure.

Imaginée en 1938 et fondée officiellement en 1946 par Otto Hertz, un négociant de tissus allemand, Scabal est aujourd’hui une marque à la renommée mondiale. Si elle est fondée à Bruxelles, elle s’affirme directement comme une entreprise à portée internationale : Scabal signifie en effet Société Commerciale Anglaise Belge Allemande Luxembourgeoise.

Tout au long de son développement, Scabal veille à se donner une aura internationale et à se positionner dans des lieux stratégiques. En 1972, elle s’inscrit d’ailleurs dans la légende des tailleurs en emménageant sur la fameuse Savile Row à Londres, temple du bespoke tailoring. Une bien belle manière de se graver des lettres de noblesse irréfutables.

Aujourd’hui, l’enseigne est une véritable multinationale aux multiples ramifications et est présente dans plus de 75 pays.

Maison belge d’inspiration anglaise

Les racines belges de Scabal sont aussi inéluctables que respectées par ses dirigeants actuels. Mais comme déjà évoqué, l’enseigne ne s’est jamais positionnée comme uniquement “belge”. Tout simplement car elle ne s’est jamais résumée à ça.

Loin d’utiliser l’argument de la Belgique comme facilitateur de vente, Scabal s’est plutôt construite sur une esthétique chère au monde de l’élégance : le style anglais.

« Notre style est surtout anglais, confirme Jérôme Stefanski, chargé de marketing chez Scabal. »

Une idée confirmée par Gregor Thissen, CEO, qui ajoute : “Scabal n’a jamais été exclusivement belge. Dès le début des années 70, elle s’est installée aux USA et en Extrême-Orient. Le Japon a été notre plus gros marché pendant de nombreuses années (…)

“Être belge aide vu que la Belgique est un pays très porté sur l’export. Il est donc assez simple de trouver les bonnes personnes et les structures adéquates. Mais le label a une valeur symbolique assez faible. Ce qui peut paraître étrange au vu de la réputation d’Anvers dans l’univers de la mode; mais c’est un label de niche et d’avant-garde qui ne correspond pas à notre approche plus classique. Nous nous sommes toujours positionnés comme une entreprise anglaise. Nous adhérons davantage à un style british. Nous sommes fiers d’être en Belgique mais cela n’a jamais été un moteur de notre expansion.”

tissus_luxueux_scabal_fabrique_scabal_belge

À la pointe de l’innovation

Si Scabal s’est toujours démarquée dans l’univers du textile, c’est notamment grâce à sa soif d’innovation.

Dès son arrivée, Otto Hertz se démarque en créant les “bunchs” de tissus. Pour les néophytes : des liasses de tissus vous permettant de feuilleter les différentes possibilités pour votre costume. Technique reprise depuis par l’ensemble de la profession.

L’enseigne affiche depuis ses débuts une volonté de faire mieux que ses concurrents, d’avoir toujours une longueur d’avance et de moderniser son métier. Elle veut créer les tissus de demain dès aujourd’hui.

Cette témérité novatrice s’est notamment traduite par le développement successif de tissus haut de gamme de plus en plus exclusifs et innovants.

Scabal redéfinit les standard des tissus à plusieurs reprises, repoussant les limites d’un métier qui manque parfois de remise en question et de réinvention :

  • 1964 Scabal crée l’étoffe la plus chère au monde : Ultimus.
  • 1974 Scabal invente le Super 120. C’est le tissu le plus fin qui existe dans les années 70 et devient le superlatif du Super 100, alors une référence de la finesse textile.
  • 1991 Toujours en quête de plus de finesse, Scabal invente le Golden Carat Super 150. Le tissu est encore plus fin que le Super 100 et Super 120.
  • 1994 Scabal crée le cachemire le plus fin de l’époque : « Fascination ».
  • 1997 La ” Private Line ” offre la possibilité de tisser un texte dans la matière même. La personnalisation poussée à l’extrême.
  • 2000 Scabal lance sur le marché les gammes de tissus Diamond Chip et Gold Treasure. Le luxe à l’état pur : ces tissus sont réalisés en intégrant des fragments de pierres précieuses.
  • 2004 Scabal imagine « The Star » : de la vigogne (laine la plus précieuse et rare du monde) est associée au Super 200 pour une douceur inégalable.
  • 2011 La gamme Vicuna Jacketings vient compléter la collection de tissus en laine du même nom. Cette étoffe représente une autre innovation au sein du département tissus de Scabal.
  • 2017 Avec Orchid, Scabal confère une dimension supplémentaire au tissu : celle de l’odorat. Les tissus de la gamme intègrent l’essence de fleurs tropicales, dégageant un parfum discret.

Scabal propose aujourd’hui quelques 5.000 tissus différents, de toutes les finesses possibles : des rayés aux unis en passant par les carreaux, du fil à fil, à chevrons, etc.

Impossible de ne pas y trouver son bonheur !

Un double métier : fabricant de tissus et tailleur sur-mesure

Aujourd’hui, la maison Scabal profite de son expertise dans deux activités intimement liées : d’une part, l’enseigne fabrique et distribue une large gamme de tissus luxueux et, d’autre part, elle utilise ce tissu haut de gamme dans ses propres boutiques de sur-mesure.

Elle s’inscrit donc dans une double dynamique stratégique : le Business to Consumer (B2C) et le Business to Business (B2B).

Scabal, tisseur et distributeur de tissu haut de gamme

Le tissu demeure le core business de Scabal. On les trouve aux 4 coins de la planète et séduisent les meilleurs ateliers de tailleurs et créateurs. Comme JAGGS.

Scabal pos­sède un site de production propre pour tous ses tissus : un atelier de tissage en Angleterre, à Huddersfield.

Tous les tissus sont confectionnés à partir de matières premières de sources naturelles : vigogne, mérinos, mohair….

Aujourd’hui, plus de 5.000 tissus haut de gamme sont disponibles dans leur catalogue.

scabal_tissus_de_luxe_costume_sur_mesure

S’habiller sur-mesure chez Scabal

À l’opposé de la plupart des fournisseurs de tissus traditionnels, Scabal se donne un point d’honneur à avoir pignon sur rue et à créer elle-même des costumes en B2C. En point d’orgue : une place de choix sur Savile Row, la route des tailleurs au coeur de la capitale anglaise.

L’enseigne dispose aujourd’hui de 7 boutiques localisées dans des points clés : Bruxelles, Paris, Genève, Londres, Shangaï, Seoul et Shenzen.

Les célébrités s’habillent en Scabal

Scabal jouit d’une réputation sans faille dans le monde – discret – du costume sur-mesure.

C’est donc sans surprise qu’elle répond régulièrement aux requêtes et souhaits de célébrités et personnages publics de premier plan : Obama, De Niro, Stromae, Churchill…

La liste est longue. Très longue.

L’enseigne a aussi noué une relation privilégiée avec Hollywood et le cinéma en général, habillant quelques personnages cultes du cinéma moderne, du Parrain aux Men In Black.

Tout le staff masculin de la délégation belge pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – qui se tiendront en 2021 – est par ailleurs habillé avec des vêtements griffés Scabal.

Scabal chez JAGGS : un partenariat évident

JAGGS, c’est le tailleur du gentleman moderne. C’est la volonté d’offrir le meilleur de la tradition tout en s’adaptant au monde actuel, en respectant ses codes et parfois en les brisant.

JAGGS, c’est également une volonté de miser sur la personnalisation et la singularité des vêtements que vous portez. Une envie de vous pousser à développer votre propre JAGGSSTYLE.

Cette philosophie rejoint très clairement celle mise en place par Scabal et résumée par Gregor Thissen : « Nous sommes en plein coeur d’une évolu­tion. Fuyant la standardisation, le consom­mateur s’émancipe et s’éloigne de la dicta­ture des marques. Aujourd’hui, on peut créer son propre style, à son image et selon son humeur. La mode actuelle, c’est une combi­naison de possibilités infinies avec une totale liberté de création, et c’est précisément ce que nous offrons », assure Gregor Thissen.

Il est donc tout naturel que JAGGS propose les innovations et tissus Scabal pour la confection de vos blazers et costumes sur-mesure.

Envie de lire plus d'articles ?