Ne confondez plus col mao et col officier !

Une dichotomie espiègle, mais élégante.
Temps de lecture : < 1 min

Vous pensez connaître le col mao ? Vous êtes sûr ? Vous ne pensez pas plutôt au col officier ?

Il n’est pas rare de se méprendre sur la dichotomie espiègle entre le col mao et le col officier

Fondamentalement, ils diffèrent pourtant par un aspect essentiel : le col mao est un col non fermé alors que le col officier se ferme à l’aide d’un bouton. Tout simplement. 

Ils font tous les deux partie de la famille des cols cheminées mais sont sensiblement différents et apportent chacun un style bien à eux. 

Passage en revue de leurs origines, leurs caractéristiques principales et de leurs utilisations.

col_mao_col_officier_différences

Le col mao

Le col mao est un col non fermé d’origine chinoise

Il a pour particularité de ne pas posséder de repli, à l’opposé de la plupart des types de cols. Plutôt porté par les hommes, le col mao se porte sans accessoire, sa finition esthétique et décorative se suffit à elle-même. 

Col mao : origines asiatiques et popularisation connotée

Le col mao, aussi connu sous le nom de col mandarin, ne cache pas ses origines. 

Tout droit venu de l’Orient, il est directement inspiré du col scindé de la qipao, une robe longue traditionnelle portée par la gente féminine impériale pendant la dynastie Qing. 

Symbole de communion entre tradition et modernité, ce col est repris par Mao Zedong pour ses tenues officielles. Il le popularise malgré lui. À tel point qu’il en garde les stigmates orthographiques : ce col est désormais connu comme col mao. 

Le col mao garde pendant de nombreuses une connotation relativement négative, s’associant d’ailleurs principalement aux forces du mal et grands méchants dans la culture populaire : les officiers impériaux dans Star Wars, quelques ennemis de James Bond, Dr Evil dans Austin Powers…

Il est aujourd’hui beaucoup plus populaire et a perdu cette aura maléfique pour laisser place à un col exotique et original. 

col_mao_jaggs_différence_col_officier

Col mao : droit et non fermé

Vous l’avez compris, le col mao est donc un petit col droit non fermé. Il grimpe discrètement le long de votre cou sans faire de rebord. 

Les pans du col ne se chevauchent donc pas, laissant un petit espace entre eux. Le col mao n’a donc pas de boutonnière !

Immédiatement reconnaissable – quand il n’est pas confondu avec le col officier -, le col mao impose, paradoxalement, une touche de modernité. Son minimalisme témoigne d’un dandysme discret sans toutefois en faire trop. 

Il séduit par sa quintessence exotique et sa décontraction naturelle.

Comment porter le col mao ?

Au-delà des frontières de l’Empire du milieu, le col mao se porte davantage autour des cous masculins. Mais se prête admirablement aux traits féminins. 

Son ambivalence entre monde contemporain et dimension historique fait de ce type de col un allié de vos tenues décontractées.

En toute logique, le col mao se porte toujours “nu”, sans accessoire

Le col mao s’adapte tant aux chemises qu’aux blazers et vestes de costumes mais se décline davantage pour une tenue casual. Il s’associe relativement facilement avec un chino de couleur ou un jeans.

Le col officier

Souvent confondu avec le col mao, le col officier possède, lui, un bouton pour se fermer. 

Droit et sans rabat, ce type de col ne permet pas non plus le port de cravate ou de noeud papillon. 

Il est adapté à tous les types de visages.

Un col d’origine militaire

Le col officier provient des vestes d’uniformes portées par les officiers de la cavalerie au 19ème siècle. Avec un nom pareil, il fallait s’en douter. 

Il a progressivement quitté l’armée, au profit de cols à revers, et a migré vers les dressings de gentlemen. 

Le statut de ce col a donc largement évolué. À l’origine témoin de rigueur et du côté strict, voire guindé, de l’armée, il est aujourd’hui synonyme de décontraction et d’élégance.

chemise_col_officier_jaggs

Col officier : droit et fermé

Le col officier est également un col droit. C’est en quelque sorte une version européenne du col mao. D’où la confusion qui les entoure. 

Les deux pans du col officier se superposent donc et se referment à l’aide d’une boutonnière. Il ne laisse pas d’espace entre les pans, a contrario du col mao.

Comment porter le col officier ?

Le col officier est idéal pour toutes les morphologies. 

Il faut tout de même rester attentif à la longueur de votre cou. Si vous avez un long cou, assurez-vous que le col monte assez haut pour harmoniser l’ensemble. Dans le cas contraire, le col aura tendance à allonger anormalement votre cou. 

À l’instar de son cousin asiatique, le col officier affiche décontraction et coolitude. S’il s’associe parfaitement avec un jeans, un gilet et des sneakers, il s’assume moins facilement dans une tenue formelle.

Plutôt col officier ou col mao ? 

Bref, que ce soit le col mao ou le col officier, ils prônent tous deux un sens de la décontraction élégante. Le reste, c’est une question de goût…

Envie de lire plus d'articles ?